Archive for Emploi post-thèse

Organisations intéressées par des profils de docteurs en économie

Nous vous proposons ici une liste non exhaustive d’organisation susceptibles d’être intéressées par un profil de docteur en économie. Cet article est en cours de construction.

AFSE

Commençons par l’un des sites les plus connus, celui de l’Association Française de Sciences Economiques. Il faut créer un compte mais aussi payer la cotisation afin de pouvoir accéder aux offres publiées via l’association. On y trouve surtout des offres de post-doc pour ceux qui souhaitent poursuivre dans l’académique mais également des offres d’emplois dans des institutions telles que l’INSEE, la DARES, DREES ou encore le Trésor.

BIEP

Ce site (Bourse Interministérielle de l’Emploi Public) est relativement peu connu des doctorants mais les offres d’emplois à destination des Bac + 8 ne sont pas rares. Pas de compte à créer. Il suffit de renseigner le niveau de qualification de l’emploi que vous recherchez (typiquement catégorie A ou A+) et surtout ne pas oublier de cocher la case « Ouvert à tout public ». En effet, vous ne pourrez postuler qu’aux postes de contractuel, à moins d’être décidé à passer les concours de la fonction publique. Comme son nom l’indique, le site recense de manière exhaustive les offres d’emplois rattachés aux différents ministères français, là encore on retrouve des offres de l’INSEE, DARES, DREES ou Trésor, mais également des offres de la SNCF pour des postes en économie industrielle ou des transports par exemple. Il s’agit ensuite de bien regarder les fiches de poste et d’avoir en tête que le processus de sélection est long.

France Stratégie

Cette institution est la descendante du commissariat au plan. Quelques offres sont diffusées sur son site. Si le nombre d’offres est limité, nul doute qu’un profil de docteur en économie cohérent avec les missions de l’institution peut être intéressant.

Diplomatie

De nombreuses organisations internationales recrutent sur PhD, c’est par exemple le cas de l’ONU. Sur le site diplomatie.gouv sont publiées des offres d’emploi en France mais aussi à l’étranger. Pour ce qui est des offres à l’étranger il est nécessaire d’être attentif car les modalités sont parfois compliquées.

Syndex

Il y a peu d’offres sur ce site mais l’entreprise embauche des docteurs en économie. Evidemment les profils d’économistes du travail sont probablement favorisés puisque Syndex produit des études pour les syndicats de salariés. Néanmoins cela illustre le fait qu’il existe de nombreuses entreprises à la recherche « d’intelligence » en matière économique et qu’il ne faut pas hésiter à aller chercher des opportunités dans les spécialités qui sont les vôtres.

CGET

Le Commissariat Général à l’Égalité des Territoires recrute des chargés de mission. A ce titre des profils d’économistes peuvent les intéresser notamment pour ceux d’entre nous travaillant sur l’économie urbaine.

IFRE

Le site des unités mixtes des Instituts Français de Recherche à l’Etranger s’adresse davantage aux jeunes docteurs désirant continuer dans la recherche académique.

Le jobmarket

Les économistes désirant se lancer dans une carrière internationale doivent impérativement se rendre sur le jobmarket américain. Chaque année, début Janvier lors de l’American Economic Association (AEA) se tient le jobmarket. Chaque institution (académique ou policy) et chaque candidat doivent tous s’inscrire sur le site de l’AEA qui offre un portail efficace entre demandeurs et offreurs d’emploi. S’il y a matching, des interviews de candidats sont alors organisées, bien souvent dans des chambres d’hôtel, afin que l’équipe de recrutement sélectionne les profils recherchés. Si ces interviews sont fructueuses, les candidats sont alors invités à un flyout, l’institution paie le déplacement du candidat dans son centre de recherche afin que le candidat présente un article et passe la journée avec l’équipe. S’il y a de nouveau matching, l’institution propose alors un contrat avec une possible marge de négociation.
Il existe également un jobmarket britannique, canadien et européen, mais bien moins développé que l’US jobmarket (par exemple la BCE ne recrute que sur le jobmarket de l’AEA).

Banques centrales (Banque centrale européenne, Banque de France, Banque d’Angleterre…)

Les banques centrales recrutent chaque année des économistes, via deux procédures : elles recrutent en janvier des économistes ayant des profils recherche via le jobmarket américain, et postent également des offres d’emploi au cours de l’année sur leur site internet pour des postes plus orientés policy.